Titre

La Vallée noire

Genre

Description d'une région et de ses habitants

Date de la première parution, dans "L'Eclaireur de l'Indre"

1846

Édition présentée

Christian Pirot, 1998
Revenir à la Page d'ouverture

Résumé de l'oeuvre

La Vallée Noire est une invention de George Sand. C'est dans cette région que se trouve le château de Nohant où sa grand-mère maternelle est venue se réfugier après la Révolution. La géographie de la Vallée Noire est délimitée par des hauteurs. Elle a un aspect très verdoyant et protégé. George Sand la décrit comme un endroit paradisiaque. Avant la Révolution, le paysan a su s'y libérer de l'emprise des aristocrates. Il est libre et heureux, maître de son travail et de ce qu'il produit. C'est l'inverse pour les paysans de La Brie qui ne sont que des valets dans d'immenses exploitations, isolés les uns des autres. Dans la Vallée Noire, la vraie culture et l'authentique langue paysanne ont été conservées. George Sand veut être le témoin de leur beauté. Au temps de la romancière, il ne venait à l'esprit de personne, et surtout pas aux habitants de la Vallée Noire, que cette région puisse être visitée et découverte. Le rare touriste de l'époque ne trouvait aucune structure d'accueil.

Extrait

C'est un pays de petite propriété, et c'est à son morcellement qu'il doit son harmonie. Le morcellement de la terre n'est pas mon idéal social ; mais, en attendant le règne de la fraternité, qui n'aura pas de raisons pour abattre les arbres et priver le sol de sa verdure, j'aime mieux ces petits lots divisés où subsistent les familles indépendantes, que les grandes terres où le cultivateur n'est pas chez lui, et où rien ne manque, si ce n'est l'homme.

Les éditions