Béatrice Didier, professeur et directrice du département "Littérature et langages" à l'Ecole Normale Supérieure, écrivain d'essais sur la littérature du XVIIIe siècle et du XIX siècle, et notamment de "George Sand écrivain "Un grand fleuve d'Amérique"", voir Bibliographie.

Extrait de la préface à "Un hiver à Majorque"
Un grand texte romantique

Souhaitons que l'édition du Livre de poche soit prochainement rééditée pour que vous puissiez prendre connaissance de la suite de cette passionnante analyse !


On est étonné de voir combien finalement on a souvent parlé du voyage à Majorque de George Sand, mais combien on a peu étudié la relation même qu'elle nous en a laissée. Ou plutôt on ne l'a pas lue comme un texte littéraire, mais comme un document, une source d'informations, non pas exactement sur Majorque et sur son voyage, mais sur son aventure sentimentale. Or, sous cet angle, "Un hiver à Majorque" est particulièrement décevant. Tout au plus est-il intéressant par ce qu'il ne dit pas, et pourrait-on analyser ces silences. D'où peut-être un certain malaise de la critique devant ce texte : il ne nous donne pas ce qu'on lui demande. Il serait temps de le lire autrement : comme une oeuvre d'artiste, non pas comme une confidence.
(.../...)

retour à la page d'ouverture